Connexion
La date/heure actuelle est Ven 19 Oct - 17:31 (2018)
Voir les messages sans réponses
Histoire & Charte de guilde

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    guilde niebelungens Index du Forum -> guilde niebelungens -> guilde niebelungens
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jinrok
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2012
Messages: 36

MessagePosté le: Sam 11 Fév - 18:02 (2012)
Sujet du message: Histoire & Charte de guilde
Répondre en citant

Niebelungens 



Un cavalier s’approcha de l’immense palais. Sa monture blanche trottinait calmement. Deux ailes, couleurs argent, étaient repliées sur ses côtés. Son cavalier avait une allure noble, mais il était bizarrement vêtu. Une longue cape noire au-dessus et blanche argentée au-dessous cachée son corps frêle. Sa tête était invisible, cachée sous une capuche de même couleur que la cape. Sous celle-ci deux étoiles blanches observaient les curieux s'étant rassemblé.
Il s’approcha du château et descendit de sa monture. Une poignée d’épées sembla luire sous la cape.
Il entra dans le palais et alla à la salle prévue pour les légendes et contes des Terres d'Agueraton. Son histoire n'appartenait pas à ses terres, mais il voulait la raconter, pour que tout le monde sache le danger qu'ils encouraient !
Il pénétra dans une petite salle où seul une cheminée laissait luire sa lumière. Quelques divans moelleux étaient répartis dans la salle autour d'un siège qui se tenait au centre de celle-ci! Ce fut ici qu'il s'assit pour conter son histoire.


Seigneurs puissants du Royaume d'Agueraton, je vais vous conter une longue histoire, dure peut-être pour vos oreilles, mais une histoire qu'il faut que vous entendiez !

Je me nomme Jinrok, fils de Raziel et de sa femme Ordalie. Je suis originaire d'une île appelé Elysion, cette île était peuplée de plusieurs races dont la mienne et celle appelée Malavien, ou conquérant du mal selon votre langue ! Ces derniers sont les êtres les plus horribles que j'ai eu l'occasion de croiser !

Jinrok secoua sa tête. Suis-je bête, vous ne pouvez comprendre le fondement de mes paroles si je ne vous raconte une histoire qui me concerne ! L'histoire de mon peuple…

On dit qu'ils sont nés de deux êtres, l'un était une Archange dont la beauté et la force ne rivalisaient avec aucun et l'autre était un jeune humain, ce qui nous a valu le physique de celui-ci et l'alliance des Vents de celle-ci. Enfin, je m'égare… Revenons donc à ce peuple !
De l'alliance de ces deux êtres naquit une femme et un homme dont la race était toujours inconnue, on les nomma les Sagittales (dont la signification s'est perdue dans les écrits du passé).
Cette race s'agrandit au fur et à mesure, mais un jour une autre race vint sur leurs terres. On les nomma plus tard Malavien. Cette race était là pour une seule chose, tuer tout être sur l'île, devenir ainsi le seul habitant de celle-ci ! Pour leur plus grand malheur il voulurent commencer par les Sagittales, dont on ne connaissait encore presque rien. Ils massacrèrent chaque ville et chaque village qu'ils rencontrèrent. Ils ne laissèrent aucun survivant pour raconter ce qu'ils faisaient, et aucun autre peuple ne vint porter secours à une race si méconnue.

Lorsqu'ils arrivèrent à la dernière place forte Sagittale, les Malaviens se lancèrent sur ses murailles, pensant qu'ils n'auraient aucune résistance.
Arrivés à quelques foulée de celle ci, des flèches sortirent des créneaux et des meurtrières pour s'abattre sur les cavaliers. Beaucoup tombèrent mort mais bien plus furent blessés gravement. Face à cette surprise les cavaliers préférèrent prendre la fuite pour mieux se rassembler hors de portée des traits meurtriers.
Ils essayèrent de pénétrer dans la citée par la force deux fois, mais voyant qu'ils ne pouvaient avancer sous les pluies de flèches, il préférèrent utiliser leur plus puissant allié ; la magie.
Les archers sur les murs, en les voyant se rassembler autour d'un Mage, descendirent des murailles et s'armèrent pour être prêt à charger à cheval. Le Mage fit écrouler les murailles autour de la citée. Une fumée de gravas et de poussière environna vite les alentours de la citée. Les Malaviens crièrent de joie et se lancèrent à l'assaut, levant leur lance et criant leur prochaine victoire. Des flèches sortirent du rideau de fumée pour recevoir les cris des attaquants, puis le bruit des épées qu'on retire du fourreau se fit entendre. Ceux qui se disaient conquérant s'arrêtèrent à la vue des formes se mouvant dans la fumée. Des milliers de cavaliers sortaient de ce rideau gris et froid. Tous les cavaliers étaient habillés de blanc et d'argent, leurs étendards étaient frappés de l'emblème de la citée, un dragon noir levant ses pattes avant.

Les Malaviens reculèrent sous le choc du contact des deux armées mais ils retrouvèrent vite l'avantage grâce à leur nombre. Beaucoup tombèrent avant même le premier coup d'épée, car les défenseurs d'asystolia étaient réputés comme étant les meilleurs archers de l'île.
Le choc fut terrible, des centaines de chevaliers blancs tombèrent, mais les autres continuèrent à se battre, droits et fières, la tête haute. Au bout d'un certain temps, ils arrivèrent à gagner du terrain, et même à se frayer un passage dans la masse d'attaquant.

Les chevaliers blancs étaient devenus des chevaliers rouges, à cause du sang de leurs ennemis et de leurs amis qui leur giclait dessus. Leurs chevaux marchaient sur les cadavres qui jonchaient maintenant la prairie.
La bataille dura des heures sans qu'un camp ne l'emporte sur l'autre, lorsque les Malaviens sonnèrent la retraite, ils allèrent un peu en retrait pour reformer leur rang. Ils leur restaient, à peu prés milles hommes. Les Sagittale firent de même, à eux ils leur restaient un peu plus de cent hommes ce qui n'était pas suffisant, ils le savaient. Le seigneur d'asystolia était encore vivant, blessé mais vivant, il allait mener son peuple ou à la victoire totale ou à la mort. Il leva son épée bien haut et cria :
"Ce n'est pas pour la vie que vous allez me suivre, mais pour la liberté ! et il cria aussi fort qu'il le put, CHARGEZ ! "

Des cris lui répondirent, ils chargèrent sur leur attaquant la tête haute, ils ne tremblaient pas, ils continuaient la bataille en étant toujours fières, ils couraient à la mort, tous le savaient, mais cette mort serait au prix de nombre d'ennemis ! Peut-être est-ce pour cela que les Malaviens préférèrent fuir, ils se dispersèrent tous dans une confusion générale, sans savoir où aller ou que faire…
Les Sagittale après cette victoire furent acclamés comme des héros, mais des héros éphémères… Ils tombèrent peu à peu dans l'oubli, en même temps que les Malaviens.

Mais ceux-ci revinrent plus tard, beaucoup plus fort et plus nombreux qu'avant. Ils n'attaquèrent pas les Sagittales au début, préférant les éviter le plus longtemps possible, se rappelant la force et la témérité de ce peuple.
Ils décimèrent chaque peuple un par un, les Nains essayèrent de fuir mais ils furent murés vivant pour la plupart dans leur caverne si protectrice. Les Elfes et les Humains furent massacrés rapidement malgré leur force et leur nombre, ces deux peuples cherchèrent l'honneur de se battre seuls contre la menace. Les Orcs essayèrent de pactiser mais ils furent achevés alors qu'ils se rendaient à une réunion pour rédiger une Alliance. Les Morts Vivants se cachèrent, fuyant l'île pour la plupart. Même aujourd'hui je ne sais ce qu'ils en restent et où ils sont.

Chaque peuple fut décimé, aucun n'eut la chance de résister aussi longtemps que les Anges. Mais alors que tout espoir semblait éteint, le dernier peuple qui n'avait toujours pas bougé se rendit sur les champs de bataille. Les Sagittales, qui jusque-là n'avaient pas pris part au conflit, décidèrent de jauger leurs anciens ennemis. Une bataille s'en suivit, et les Sagittales en ressortirent vainqueurs.
Mais ceci ne nous suffîmes pas. Nous voulions montrer aux autres peuples qui nous avaient oubliés qui étaient les maîtres de ces terres. Nous voulions que notre nom fasse trembler les plus téméraires. Et nous partîmes au combat.

Malheureusement la puissance de nos ennemis s'accrut jusqu'à devenir infernale. Ils anéantirent les Anges et les quelques Races encore debout dont la mienne.
Les Malaviens ne voulaient pas nous traiter comme des esclaves, non ! Ils voulaient nous tuer tous ! C'est ce qu'ils firent avec brio. Aujourd'hui, je suis le dernier de cette race, le dernier Elysionnien également.

Vous allez me demander pourquoi je vous raconte tout ceci alors que cette histoire ne s'est pas passé ici !
Voilà deux lunes, je suis parti de mes terres pour mon île natale, pour voir où en était la destruction de l'île. Ce que je découvris ne peut être raconté dans de si belles pièces. La destruction avait été achevée, il ne restait ni Faune ni Flore sur ces terres desséchées et sans âmes. Bientôt je découvris un camp Malavien et je faillis y laisser ma peau si je ne m'étais sauvé à temps. La seule chose que je pus apprendre avec certitude fut que les Malaviens projetaient d'explorer d'autres terres. Et je pus voler une carte qui représente avec exactitude votre terre, Agueraton ! Heureusement, l'île nouvellement découverte ne figurait pas sur la carte.

A présent c'est à vous de choisir. Suivez-moi dans une bataille sans réelle chance de survie ou restez dans vos demeures à vous plaindre lorsqu'ils arriveront ! Je veux juste que vous sachiez une chose. Tous ce que vous avez connu auparavant n'est rien comparé à la force des Malaviens…



Les Niebelungens: 


Il s’agit de notre message. L’avertissement que nous apportons au monde. Les Malires sont tout prêt, se renforçant chaque jour. Mais tandis que leur puissance croit celle des Terres Libres stagne à cause de querelle de pouvoir et de déchirement fratricide. Les peuples doivent s’unir s’ils veulent résister. Pour cela il faut sortir de la brume.
Niebelungens signifie: peuple de la brume. Désormais, il est temps d'en sortir

But :

*Détruire les Malaviens s'ils pénètrent cette terre et pour l'instant rassembler le plus grand nombre de seigneurs pour se préparer à une guerre décisive.

*Elever la guilde en puissance et en alliés pour solidifier notre position en Agueraton, pour ainsi être prêts pour l'invasion.

*Protéger les Royaumes Oubliés jusqu'à notre dernier souffle. Ce but sera assurer par un serment qui ne pourra être brisé qu'en cas de grosse faute.

*Engager des négociations en vue de réaliser un pacte d'amitié et de coopération entre les guildes d'agueraton. En effet l'union fait la force.

*Hors Game : Lorsque la guilde se sera agrandie, une grande quête Rp sera lancée où seuls les membres de la guilde pourront y faire part. D'ailleurs toutes les batailles contre les Malaviens ne se feront qu'en quêtes Rp.

Fonctionnement interne :

*Tout traître au serment qu'il aura prononcé pour entrer dans la Cité verra ses terres ravagées et son nom exposé à tous pour que chacun puisse juger de sa traîtrise.
* Les décisions importantes concernant notre regroupement seront exposées au Conseil.
* Je demande un grand respect des adversaires de la guilde. Ne jamais sous estimer un être avec une armée sera notre flambeau.
* Ne jamais tomber dans la bassesse de ses ennemis et ne jamais se croire supérieur à eux !
* Mon peuple savait se battre avec courage et noblesse malgré leur nombre. Je demande la même chose des membres de la guilde.
* Nous encourageons nos membres à se rendrent à la cour pour se renseigner sur la vie d'Agueraton.
* Jamais la réputation de la Cité ne devra faiblir, à nous de la construire et de la faire perdurer.

Fonctionnement externe :

* La guilde n'est ni pacifique ni démoniaque. Elle pourra à tout moment décider de rentrer dans un conflit avec n'importe quelle guilde, quel que soit son penchant.
* N'étant d'aucun penchant particulier, la cité cherchera partout des alliés et pourra donc signer des PNA ou des Alliances avec n'importe qui !
* Malgré cela, la guilde aura un diplomate qui agira en premier pour les conflits entre guildes ou entre seigneurs non-guildés.
* Nous acceptons tous types de paix. Aussi bien Pacte de Non Agression que Alliance entre guildes ou seigneurs.
* Nous porterons une Liste Noire avec le nom de chaque seigneur à abattre.
* Ainsi nous porterons également une Liste Blanche avec le nom des seigneurs à respecter.
* Chaque seigneur qui portera son armée sur les terres d'un des nôtres aura le même nombre de ripostes qu'il aura fait d'offensives. Même si nous encourageons nos seigneurs à régler seuls leur conflits, il n'est pas inévitable qu'un autre seigneur de notre guilde décide de le venger.

Hiérarchie et recrutement:

Notre forteresse s'appellera asystolia en mémoire à la dernière cité Sagittale.
Je suis le seul Sagittale encore debout pour vaincre mon ennemi. Malgré cela, je n'apparaîtrai certainement plus en Agueraton. Pour cela je vais nommer un Conseil qui aura pour tache de m'aider à administrer la Cité.

Le Conseil sera un regroupement de 3 seigneurs :

*L'officier > S'occupe des affaires internes
*Le Stratège > S'occupe de tout ce qui est en rapport avec l'Armée de la Cité.
*L'Ambassadeur > S'occupe des affaires externes.

Notre armée d'élite sera désignée sous le nom de Omega Niebelung. Ceux là seront les plus anciens est valeureux chevaliers de notre guilde. Ils seront le fer de lance de la Cité.

La deuxième armée sera nommée Alpha Niebelung. Ce sont les Disciple de Dame Hérpée, les rêveurs, les voyageurs.

Les nouveaux seigneurs souhaitant adhérer à notre regroupement se verront appelé Disciples de la brume.

Pour pouvoir entrer dans une des deux Gardes, le Disciples devra passer une série d'épreuves montrant sa qualité et sa force aussi bien Rp que militaire. Son nouveau statut devra ainsi être validé par au moins deux membres du conseil.

Un seigneur souhaitant rejoindre le regroupement devra se présenter aux portes de notre chef. Tout le recrutement se passe en RP pour raconter l'histoire de son personnage et son acheminement jusqu'aux porte de la guilde.
Une présentation HRP sera nécéssaire.
Seul le Conseil pourra donner l'honneur de rejoindre la citée. Si le seigneur à l'Honneur de rejoindre nos rangs, un serment le liera à jamais, dont voici les mots :

Je jure de défendre à jamais les Terres d'Agueraton sans jamais faillir, de ne jamais baisser les armes contre mon ennemi et de me battre jusqu'à ce que mort s'en suive.
Je jure de faire allégeance en la Cité d'asystolia et de faire barrière de mes propres troupes à tout envahisseur voulant lui nuire.
A jamais en moi ce serment me lie au sol Agueratonnien, et jusqu'au tombeau je le respecterai




______________________________________ 



Qu'est ce qui arriva au Sagittale? Aprés avoir fait ce discour dans la salle, on ne le revu jamais. On eut beau lancer des recherches dans tout les Royaumes, jamais on ne retrouva ni le dernier Sagittale. Ils furent introuvables et on arrêta les recherches sans espoir.


Le Sagittale était peut être mort qui sait? Mais la menace de cette race impure était toujours présente. Ces sept compagnons allaient se battre toutes leur vie pour que jamais n'arrive ce qui était arrivé à Jinrok, dernier représentant d'une race à présent morte!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Fév - 18:02 (2012)
Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    guilde niebelungens Index du Forum -> guilde niebelungens -> guilde niebelungens Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
GW Alliance theme by Daniel of Gaming Exe
Traduction par : phpBB-fr.com